Saturne

Voilà un personnage qui ne fait pas rire. Personnellement, la première image qui me vient est celle des Pinturas negras de Goya et cette image affreuse de « Saturne dévorant un de ses fils ».

« Saturno devorando a un hijo », F. De Goya

Autant dire qu’entre Saturne et moi, cela partait mal ! Surtout qu’il faut bien l’avouer, la rigueur, la structure, le fait d’attendre le moment propice, ce n’est pas trop dans mes schémas personnels… Le Dieu du temps ne fait pas mon affaire !

Et puis cette façon de dévorer sa descendance pour éviter qu’elle ne le dévore, cela me plaisait moyen. J’ai toujours eu un problème avec ceux qui n’acceptent pas de laisser leur place. De comprendre que le temps est venu de passer à autre chose. En un mot, d’EVOLUER.

Et puis, et puis… le temps a passé, et j’ai commencé à regarder les choses sous un autre angle.

Reprenons les choses dans l’ordre. Saturne, c’est d’abord une ossature, autrement dit ce qui rigidifie l’ensemble. Sans ossature, impossible de se tenir debout. Et impossible d’avancer. Mais attention, trop d’ossature, et on calcifie. Et l’on pointe là un des premiers écueils de Saturne : la rigidité excessive, qui entraîne l’immobilisme. On se pétrifie. Et l’on peut pétrifier les autres – Méduse n’est pas loin. Il s’agit donc d’apprendre la structure sans toutefois s’y laisser enfermer.

Saturne, c’est aussi le dieu du Temps, ce vieux Cronos des Grecs qui certes dévorait ses enfants, mais une fois dompté par son plus jeune fils, Zeus, a su s’effacer pour les laisser régner – enfin, disons que selon les versions, on a fait en sorte qu’il s’efface… plus ou moins honorablement. Saturne se dompte. S’apprivoise. Se maîtrise. Et il forme un couple structurant du thème avec son fils Jupiter : l’intégration sociale et les contraintes de la réalité.

Enfin Saturne, c’est la conscience de l’effort. Celui qui pense, comme l’écrivait La Fontaine, que Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage. C’est la persévérance, le réalisme, la conscience que l’on n’a rien sans rien, la rigueur et la droiture. Saturne, c’est celui qui vous dit de laisser le temps au temps. Et que c’est ainsi que l’on arrive au miracle.

Alors oui, à première vue, il ne semble pas très drôle, avec son austérité et sa fermeté. Mais il est rassurant aussi : on sait que l’on peut compter sur lui. Qu’il sera là. Il va lentement mais sûrement. Et il sait où. Car Saturne, c’est aussi l’ambition. N’oublions pas qu’il maîtrise la maison X.

En publiant ses Poèmes saturniens, son premier recueil poétique en 1866, P. Verlaine se plaçait sous son égide.

Or ceux-là qui sont nés sous le signe SATURNE,

Fauve planète, chère aux nécromanciens,

Ont entre tous, d’après les grimoires anciens,

Bonne part de malheur et bonne part de bile.

P. Verlaine, « Les Sages d’autrefois, qui valaient bien ceux-ci »

Planète tutélaire des mélancoliques, Saturne serait en quelque sorte l’octave supérieure de la Lune. Ce qui n’est pas incohérent lorsque l’on sait que la Lune maîtrise la maison IV et Saturne la X : l’axe de l’autonomie et de la réalisation. Mais ce qui souligne également parfaitement l’hyper-sensibilité bien tapie au fond, tout au fond de ce Saturne qui s’emploie à la gérer, la maîtriser afin d’en faire une force… ou parfois tellement l’étouffer qu’il en paraît insensible.

Vous l’aurez compris, je suis désormais réconciliée avec Saturne. Et cela ne tient pas seulement au fait que le temps est de mon côté, comme le chantaient les Rolling Stones. Mais cela a peut-être à voir avec ce que l’on nomme joliment la maturité…

Il faudra que Saturne en fasse

Des tours d’horloge, de sablier

Et la petite pisseuse d’en face

Peut bien aller se rhabiller…

G. Brassens, « Saturne »

Les autres articles sur les planètes :

Soleil

Lune

Mercure

Vénus

Mars ♂︎

Jupiter (à venir en décembre)

Saturne

Uranus

Neptune

Pluton (à venir en novembre)

Les articles sur les signes :

Bélier ♈️

Taureau

Gémeaux

Cancer

Lion

Vierge

Balance

Scorpion

Sagittaire

Capricorne ♑️

Verseau ♒️

Poissons ♓️

10 réflexions sur “Saturne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s