Caresser, le geste ultime

A quoi pensez-vous lorsque vous entendez le mot « caresse » ? Prenez quelques instants et laissez venir les mots. Certains évoqueront l’animal, d’autres la douceur, d’autres la tendresse ou la douceur. Mais poursuivez plus avant votre réflexion : pourquoi caresse-t-on ?

A priori pour « faire du bien ». Mais à qui ? Au sujet ou à l’objet ? Caresse-t-on pour faire du bien à celui (ou celle) qu’on caresse ou pour se faire du bien ?

La question mérite d’être posée. Car la caresse n’existe pas sans l’envie de caresse préalable. Qui n’a pas caressé machinalement son animal domestique et s’est aperçu qu’il en ressortait apaisé ? Qui n’a pas tendu la main vers une surface douce et veloutée « pour toucher  » et se sentir apaisé ?

Là est le pouvoir de la caresse.

La caresse consiste à ne se saisir de rien, à solliciter ce qui s’échappe sans cesse de sa forme vers un avenir… ce qui se dérobe comme s’il n’était pas encore.

Emmanuel Levinas.

Caresser, c’est lâcher la puissance créatrice de ma main. Ne se saisir de rien. Il s’agit de laisser venir et non d’attraper. Si la caresse devient pression ou, pire, tentative d’accrochage, elle devient douloureuse. et l’on s’en échappe, humain comme animal.

Caresser suppose l’accord des deux parties : je te caresse et te fais du bien, mais toi, tu me laisses te caresser car tu me fais confiance. De part et d’autre, elle demande de l’abandon. Car la caresse désarme.

Et c’est sans doute une des plus jolies leçons de vie que puisse nous donner la caresse : pratiquer le « laisser-venir » plutôt que le lâcher-prise dont on nous rebat les oreilles sans nous donner toujours le mode d’emploi.

Je ne cherche pas à former ce qui n’a pas de forme, je le laisse aller. Et venir. Et revenir.

J’encourage.

J’accueille sans jugement ce qui revient vers moi. Ou pas.

Et je l’accepte. Parfois étonné du résultat. Parfois déçu. Mais ça, c’est la vie.

Le quartz rose

Je crois en la couleur rose

AUDREY HEPBURN

Pierre de l’amour, pierre du coeur, le quartz rose est une de mes pierres favorites. Sa douce énergie convient à tous, enfants comme adultes, et elle rassure, apaise, apporte confiance en soi.

Ses vertus

Pierre de consolation, elle évoque la paix, le calme et la tendresse… Le quartz rose est censé guérir les blessures physiques autant qu’émotionnelles. Son contact rassure et renforce la capacité de s’accepter tel que l’on est.

Lié au chakra du cœur, il facilite la respiration et accroit les sentiments d’amour. Il aiderait à réguler les troubles endocriniens, aurait une action modératrice sur la tension artérielle, fortifierait le cœur et faciliterait l’élimination des toxines. En cas de bleu, un léger massage avec un quartz rose peut faciliter la résorption de l’hématome.

Cette roche apaise et rassure, elle ouvre l’esprit à la spiritualité et aide à réparer les traumatismes subis dans le passé. Elle accroîtrait aussi la sensibilité et l’empathie pour mieux s’ouvrir aux autres.

C’est une pierre associée à Vénus, déesse de l’amour, et partant, la pierre des Taureau et des Balance.

En Chine, on intègre des morceaux de quartz rose dans les fondations des maisons afin de leur porter bonheur.

Purification et rechargement

Pierre féminine, c’est à la clarté de la lune qu’elle se recharge, après avoir été préalablement rincée sous l’eau tiède. Pour un nettoyage plus poussé, laissez-la tremper quelques heures dans de l’eau déminéralisée. Vous pouvez également la purifier en la passant sous la fumée d’un encens.

En bijou

Pierre associée au chakra du coeur, il est bon de la garder près de vous. Pour ma part, j’ai choisi de la porter en bague, associé à un petit grenat. Et lorsque je me sens pleine d’amour – ou que j’ai envie de douceur – je rajoute mes pendants d’oreille en quartz rose pour aller ainsi environnée de cette douce énergie de douceur aimante.