Mars

Sailors fighting in the dance hall (…)

Is there life on Mars ?

David Bowie, « Life On Mars », 1973

C’est drôle parfois comme les choses coulent d’elles-même. Un mois plus tôt, je vous parlais de mer, d’océan, de Neptune et des Poissons. Et voici qu’à la merci d’une allusion à une bataille de marins, nous entrons dans l’univers de Mars !

Et pourtant, rien n’est plus étranger à l’univers de Neptune que celui de Mars. A l’eau de l’un répond le feu de l’autre. Or l’eau et le feu, on le sait, cela ne fait pas bon ménage… même si les deux sont armés ! Neptune a son trident là où Mars porte cuirasse, casque, glaive et pilum (javelot romain). Disons que l’un est plus « armé » que l’autre, ce qui n’est pas très étonnant pour un dieu de la guerre.

Car tel est le domaine de Mars : la lutte. Le combat. Mais aussi l’impulsion initiale, celle qui fait tout démarrer, le déclenchement. L’étincelle de vie.

Ce n’est pas un hasard si Mars maîtrise le signe du Bélier, premier de la roue du zodiaque, celui qui annonce le recommencement, le printemps, le redémarrage de la nature. Mars, c’est celui qui dit « j’existe » et qui entend qu’on l’entende.

Dans un thème, il incarne notre action, autrement dit notre manière de nous affirmer, notre capacité de combattivité et notre énergie d’entreprendre. Planète masculine s’il en est – c’est l’amant pour une femme, alors que le Soleil sera le mari – , de polarité yang, c’est l’ultra virilité avec tous les clichés qu’on peut lui associer.

Mars, c’est également la pulsion instinctive, et partant la libido, c’est le courage, l’aptitude à agir et surtout ré-agir. Un Mars en signe de feu traduira un tempérament éruptif, qui s’embrase rapidement, là où un Mars en terre aura besoin de plus d’assurance. C’est à travers notre Mars que nous nous affirmons au monde.

Mars va montrer la manière dont nous exprimons notre énergie, la manière dont nous défendons nos valeurs et ce en quoi nous croyons, notre capacité à relever des défis. Mars est un compétiteur-né.

Première des planètes sociales, Mars manifeste notre désir et notre action. En cela, il fait le lien avec les planètes personnelles (auxquelles il succède) et amène vers Jupiter et Saturne, les autres planètes sociales : le désir est d’abord tourné vers soi et notre action l’est vers les autres.

Il est tentant de voir en Mars l’expression de la force brutale, car il l’est, indéniablement. Mais il est surtout l’expression de nos instincts les plus bruts, de notre animalité la plus évidente, nos pulsions, autrement étymologiquement : ce qui nous pousse à avancer. Et en cela, il est très intéressant à étudier dans un thème. Car il peut nous indiquer un axe de travail capital : la maîtrise des instincts, afin de les sublimer en une énergie féconde, un moteur qui nous donnera la force d’agir et de créer.

Les autres articles sur les planètes :

Soleil

Lune

Mercure

Vénus

Mars ♂︎

Jupiter (à venir en décembre)

Saturne

Uranus

Neptune

Pluton (à venir en novembre)

Les articles sur les signes :

Bélier ♈️

Taureau

Gémeaux

Cancer

Lion

Vierge

Balance

Scorpion

Sagittaire

Capricorne ♑️

Verseau ♒️

Poissons ♓️

Les planètes et leur symbolique

J’ai expliqué dans un précédent article, Comprendre le zodiaque, l’organisation générale d’un thème astral. Nous allons maintenant nous pencher plus précisément sur les planètes et leur rôle dans un thème.

J’ai tendu des cordes de clocher à clocher ; des guirlandes de fenêtre à fenêtre ; des chaînes d’or d’étoile à étoile, et je danse.

Arthur Rimbaud, Les Illuminations

Le zodiaque compte dix planètes et chacune a son rôle à jouer sur la grande scène de votre personnalité. Oublions une fois de plus le rationnel, le cartésien, et que la terre tourne autour du Soleil. En astrologie, l’individu est au centre du système (on parle de géocentrisme) et ce sont les planètes qui tournent autour de lui. Ou plus exactement qui se sont placées autour de lui à l’instant de sa naissance.

Rappelez-vous l’image du thème astral. L’individu est au centre, symbolisé par le petit point central. Le signe sur lequel le soleil se levait, à l’Est donc, à l’heure de notre naissance va donner le signe de notre ascendant (notre manière d’être au monde) ; c’est la flèche bleue à gauche sur l’illustration. En face se trouve le descendant, autrement l’exact opposé.

Autour de l’individu, les planètes occupent une place bien définie. Ainsi sur cette carte, vous pouvez voir que le Soleil se trouve en haut, en Lion, ainsi que Mercure. La Lune est en Scorpion, avec Neptune, et Vénus est en Gémeaux. Uranus et Jupiter sont en Balance, Pluton en Vierge, Saturne en Taureau et Mars en Sagittaire.

Quelles indications peuvent nous donner ces planètes ?

Les quatre planètes dites personnelles, le Soleil, la Lune, Mercure et Vénus, renseignent sur ce que nous sommes fondamentalement, notre manière d’être.

Le Soleil va révéler notre MOI profond, l’énergie qui nous anime et notre manière de nous affirmer. Dans un thème il va mettre l’accent sur ce qui nous fait vibrer.

La Lune va parler de nos émotions, de tout ce qui concerne notre intériorité, que ce soit nos racines, notre enfance ou encore notre imagination. c’est notre sensibilité, notre humeur, et également notre vie quotidienne, notre manière d’être, notre état d’esprit.

Mercure va concerner notre mobilité, intellectuelle ou physique. C’est la planète de l’intellect et de ce qu’on en fait, de notre pensée, de notre manière de communiquer et, partant, de nos apprentissages.

Vénus va dire notre rapport aux plaisirs, quels qu’ils soient : c’est ce qui nous fait du bien, nos sentiments, notre manière de séduire (et d’être séduit), nos valeurs, ce que nous aimons, ce que nous trouvons beau.

I’m your Venus, I’m your fire 

At your desire

Banarama, « Venus » (version originale Shocking Blue)

Les trois planètes sociales, Mars, Jupiter et Saturne, renseignent sur notre manière d’être au monde.

Mars montre l’endroit de notre thème où se focalisent notre énergie et notre dynamisme. Il indique notre capacité de combativité, notre désir d’affirmation, notre aptitude à l’action.

Jupiter va montrer nos capacités de croissance et d’évolution, notre manière de nous ouvrir aux autres, notre aptitude à nous intégrer socialement. Dans un thème il montre également là où nous pouvons connaître la réussite, l’officialisation, où nous aurons de la chance également (s’il est bien aspecté).

Saturne va quant à lui venir un peu freiner l’indécrottable optimisme de Jupiter. Il va stabiliser cette énergie tout feu tout flamme, l’enraciner afin de la réaliser. C’est la planète du temps, de la lenteur, des efforts. Dans un thème, il peut indiquer l’endroit où il faudra travailler, ohm rien n’arrivera facilement.

Enfin les planètes transpersonnelles renseignent sur notre manière d’être dans le monde.

Uranus va indiquer notre énergie de révolte et de rébellion, là où se trouve la clef de notre indépendance et notre liberté. C’est la planète de l’acceptation de la différence, la sienne, au sein du groupe, celle de la nouveau, de l’innovation.

Neptune va venir tempérer tout ça en le noyant dans une mer d’amour inconditionnel. C’est l’énergie de l’irrationnel, du rêve, de ce qui est flou. C’est également la capacité à s’oublier, à se noyer dans le groupe, à devenir une éponge émotionnelle.

You must be the mermaid 

Who took Neptune for a ride.

Procol Harum,  » A Whiter Shade Of Pale »

Pluton représente quant à lui l’énergie de transformation radicale, il indique là où se trouve notre capacité à nous transformer, en éliminant le superflu ou l’inutile. C’est une énergie latente en chacun, mais qu’il faut accepter d’affronter, de faire surgir alors qu’elle est souvent profondément enfouie. Mais alors, quel trésor !

La personnalité de chaque individu est ainsi constituée de l’association, voire la symbiose, de ces dix éléments. Selon leur placement en signe et leur position en maison, certaines planètes auront plus d’importance que d’autres. On parlera alors de dominante.

Et c’est ainsi que va dessiner la carte au trésor de chacun.

Retrouvez la vidéo sur Youtube

Comprendre le zodiaque

Ce sont les étoiles, les étoiles tout là-haut qui gouvernent nos existences.

William Shakespeare

Souvent et pour beaucoup, l’astrologie se résume à ces formules lapidaires que l’on peut lire à la fin des journaux et autres magazines : « Gémeaux, attention aux rhumes en ce moment », « Vierge, une proposition intéressante pourra vous être faite »… D’où la réaction qui en découle : c’est n’importe quoi !

Evidemment que c’est n’importe quoi ! Imaginez que tous les individus nés dans une même période d’une trentaine de jours puissent être confrontés à la même chose le même jour, c’est effectivement n’importe quoi.

Mais l’astrologie, ce n’est pas cela. En tout cas, pas pour moi. Toutefois mon propos ici n’est pas d’apporter une caution scientifique qui la légitimerait. Comment ça marche, je m’en fiche éperdument ! Je n’ai aucune explication à fournir et ne me pose absolument aucune question. Ce n’est pas logique ? Et depuis quand la vie serait-elle logique ? Pas cartésien ? Et alors ?

Ce préambule étant acté, passons aux généralités et essayons de comprendre le zodiaque. Je vous préviens, je vais être très simple. Basique. Le zodiaque, c’est :

  • 10 planètes
  • 12 signes
  • 12 maisons
  • 4 éléments

Et un thème astral, c’est un instantané du ciel au moment de votre naissance, soit au lieu, au jour et à l’heure précise où vous avez poussé votre premier cri. Déjà, cela commence à être plus précis, non ?

« L’astrologie ? La science désastre. »

Jacques Dutronc

Les dix planètes que j’ai évoquées précédemment vont occuper chacune une position particulière dans votre carte du ciel et chacune de ces planètes va avoir une fonction bien spécifique, donnant ses indications sur votre manière d’être au monde, de ressentir les émotions, de penser, communiquer, d’aimer, etc…

Ces astres s’organisent en planètes personnelles, sociales et transpersonnelles. Le Soleil, la Lune, Mercure et Vénus appartiennent à la première catégorie, Mars, Jupiter et Saturne à la deuxième, et enfin Uranus, Neptune et Pluton relèvent de la troisième.

Ce qui signifie que pour deux individus nés avec le Soleil en Poissons, l’un pourra avoir sa Lune en Lion tandis que l’autre l’aura en Scorpion, son Mercure en Balance pour l’un et en Cancer pour l’autre, et que ces deux individus, même s’ils sont au fond animés par la même énergie (leur signe solaire) auront deux manières très différentes de ressentir les choses (leur signe lunaire) et de les communiquer (leur signe mercurien). Je ne suis pas un génie des mathématiques, mais je dirai que dix planètes dans douze signes, ça fait quelque chose comme cent-vingts possibilités, non ? C’est déjà moins général que le fameux « Taureau, ne soyez pas si têtu, vous irez droit dans le mur ».

Les signes, donc, sont au nombre de douze et ce sont généralement eux que tout le monde connait.

On commence à l’équinoxe de printemps avec le Bélier et on termine à la fin de l’hiver avec les Poissons. Entre temps auront défilé le Taureau, les Gémeaux, le Cancer, le Lion, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire et le Capricorne. Lorsque l’on se dit de l’un de ces signes, on annonce simplement la position du Soleil au moment de notre naissance. Et on indique notre manière d’être au monde.

Comme le montrent mes illustrations, le zodiaque est une roue : il n’y a ni début ni fin, tout recommence toujours. Et chacun de nous a un peu de ces signes en lui, selon où seront positionnées ses planètes et ses maisons.

Là encore, les choses se complexifient : il y avait cent-vingts possibilités d’être avec nos dix planètes en douze signes, on va y ajouter la position de planètes dans les douze maisons. Mais là, je vous laisse faire les calculs…

Les maisons, qu’est-ce donc ? Ce sont les champs d’expérience de notre vie. Les six premières nous concernent nous, et nous seuls, en tant qu’être humain, alors que les six dernières concernent notre manière d’être avec les autres.

Vous l’aurez compris, l’astrologie ne se résume pas à un interligne dans une « rubrique Astro », elle offre un champ beaucoup plus large que cela et c’est ce qui la rend passionnante – à mes yeux en tout cas.

Être face à son thème astral, c’est être face à une carte au trésor : on peut y lire ce que l’on est, y voir ses potentiels, et décider – ou pas – d’emprunter tel ou tel chemin.

“Le monde est fait avec des astres et des hommes.”

E. Verhaeren

Vous pourrez retrouver sur Youtube la vidéo que j’ai faite sur ce sujet et d’où j’ai extrait certains de mes visuels.